2010 Les Belles Soeurs

Affiche: img_LTC_BellesSoeurs_A4_[200x280]
Création: 2010
Auteur: Michel TREMBLAY
Metteur en scène: Bernard FORMICA
Distribution:
 Germaine LAUZON :  Line MEYSTRE
Linda LAUZON :  Odile AUBERSON
Rose OUIMET :  Dominique CHABLOZ
Gabrielle JODOIN :  Véronique WALTHER
Lisette COURVAL :  Janine WALTER
Marie-Ange BROUILLETTE :  Céline BIANCHI
Yvette LONGPRÉ :  Karin PINGOUD
Des-Neiges VERETTE :  Sylviane THILO
Thérèse DUBUC :  Claudette DUBOIS
Olivine DUBUC :

Anne-Marie MAGNENAT

Angèline SAUVÉ :

Anne-Ma HILD

Rhèauma BIBEAU :

Jocelyne GLARDON

Lise PAQUETTE :

Chloé BIERI

Ginette MÈNARD

Estelle PANCHAUD

Pierette GUÈRIN :

Valérie CHAPPUIS

 

 

Résumé de la pièce:

Michel Tremblay, né le 25 juin 1942 à Montréal, est un dramaturge et romancier québécois. Ses talents littéraires l'amènent à officier comme conteur, traducteur, adaptateur, scénariste de films et de pièces de théâtre, parolier pour Pauline Julien, Renée Claude et Monique Leyrac., quelques unes des grandes figures artistiques québécoises. Le goût des livres que lui a transmis sa mère lui permet de surmonter une enfance pauvre et difficile dans une famille nombreuse. Le décès prématuré de sa mère contraint son père à travailler d’arrache-pied pour subvenir aux besoins de sa famille. Marqué par ces événements il réincarnera une image de sa mère sous les traits de "Rhéuna" dit "Nana" dans "La Traversée du Continent". A ce jour, il a écrit plus de 20 pièces, 3 comédies musicales, 9 romans, 7 scénarios de film, 14 traductions, environs 15 chansons et un livret d’opéra. La deuxième pièce de Tremblay fut Les Belles-Sœurs, écrite en 1965 et jouée en première au Théâtre du Rideau Vert le 28 août 1968. Son impact fut énorme, brisant les principes du théâtre canadien-français qui était alors élitiste basé sur les classiques français et conforme à la morale religieuse catholique importante durant le règne de Maurice Duplessis. Il introduira le dialecte québécois « joual » dans ses pièces ainsi qu'un humour basé sur le grotesque et la caricature, chose qui était peu répandue dans la dramaturgie québécoise de l'époque. Sa peinture de la vie de femmes de la classe ouvrière québécoise, de travestis, d'homosexuels, de schizophrènes étaient des thèmes oubliés ou condamnés à ce moment. Lors de la réorientation de l’Etat québécois, dans les années 60, la mise en place d’une séparation entre Etat et Eglise participera à la construction d’une nouvelle identité nationale. C’est au cours de cette révolution tranquille que Michel Tremblay profitera d’amener une nouvelle forme de dramaturgie avec un regard sur les individus du peuple ouvrier, de leur sort et de leur vie quotidienne. Quinze femmes composent la distribution de la pièce, leur âge variant entre 20 et 93 ans. Représentative de la vie des petites gens de n'importe quelle grande métropole, traduite en vingt langues, la pièce dépeint la réalité des femmes de l'époque, marquée par la religion et les activités quotidiennes ménagères. La jalousie, la connivence, l'amitié, la fraternité, le sexe, les croyances sont autant de thèmes qui rassemblent les femmes de la pièce.

Galerie photos:

Galerie

Classé dans : Déjà jouées

Informations de contact

Les Tréteaux de Cossonay
1304 Cossonay
info@lestreteauxdecossonay.ch

Newsletter

Sorry, this website uses features that your browser doesn’t support. Upgrade to a newer version of Firefox, Chrome, Safari, or Edge and you’ll be all set.